samedi 17 février 2018

Viol, poulailler, le prix d'une femme,




Un fil sur FB initié par Sylvie DeLacroix Saintjacques.
Sylvie : A quoi ça sert de souligner que le viol est un crime si les tribunaux le traitent comme un délit mineur et le correctionnalisent ? A quoi bon énoncer que dans une démocratie, les femmes sont les égales des hommes puisque la pornographie ( et la publicité) martèle qu'elles ne le sont pas? Que l'on prétende éduquer les hommes à la non-violence envers les femmes et à l'égalité, alors que les gouvernements et la société laissent proliférer (ndlr : et RÉCOMPENSENT voir Oreslan) ces messages misogynes toxiques:
Tel que ce n'est pas très grave de violer une femme, et que les femmes ne sont que des objets sexuels à la disposition des hommes
Cette société n'est qu'une vaste escroquerie pour les enfants et les femmes.
On assiste à une totale hypocrisie. Il s'agit de "doubles injonctions contradictoires":
* tu es une égale mais tu ne vaux rien,
* tu es protégée contre le viol mais il ne faut pas punir les violeurs (ndlr : et en fait TU ES LIVRÉE AUX VIOLEURS. )
* Tu dénonces les violeurs mais tu mens ou tu es prostituée.
Autrement dit, cette société réussit le challenge de nouEs rendre complètement folles''.

Béatrice : Sans doute parce que la justice patriarcale avait conscience qu'une femme sur 2 est victime de violence, et peur de découvrir qu'au mimimum la moitié des hommes se comportent mal avec les femmes. (Ndlr, qu'une femme sur 2 est ou a été victime de violence cela peut se dire, ms le corollaire, à savoir qu'un h sur deux est ou à été violent envers une femme, non, cf l'affaire de Haas.) La justice est complice.

Claire : Parfois ce sont les victimes elles mêmes qui choisissent que ce soit correctionnalisé : procédure moins longue , éviter le stress de la cour d'assises.. Ces personnes devraient peut être suivre un procès d'assises.. et avoir un minimum de formation en droit''... (Ndlr, je me la pète sinon rien.)

 Sylvie : Pas besoin de suivre des cours de droit : il faudrait plutôt que les juges en suivent, ainsi que des cours d’éthique. Sinon comment expliquer que des viols sur mineure par exemple, quand ils arrivent en assise, (ndlr 1/10) sont punis de quelques mois de sursis au lieu des 15 ans prévus par la loi ? ...

 Florence : Oui je confirme, lors de l'instruction, on "conseille" gentiment aux victimes de demander la correctionalisation car le jugement est rendu plus vite et il n'y a pas de jurés dans le tribunal devant lesquels elle pourrait se sentir mal à l'aise de "déballer" ses affaires ... (Ndlr, alors que c'est exactement le contraire, les assises rendant solennelles et graves des affaires qui le sont effectivement, m si des précisions peuvent être demandées, tout dépend des juges, ms de toutes manières c'est bien pire de répondre à des magistrats plongés juste avant ds l'incendie d'un poulailler* !)

 Hélène  : Ah oui Catherine, Claire ? Parce que pour un viol, passer entre un voleur de mobylette raté et un dépassement de vitesse, vous trouvez ça mieux ? C'est monstrueux. C'est nous réduire à RIEN ! C'est m pire parce qu'en effet la violée (que vs appelez 'partie civile', j'adore), parfois se laisse persuader de correctionnaliser son affaire, le manque d'argent, la distance (en province), l'épuisement, la mauvaise INFORMATION PARFOIS VOLONTAIRE fournie par des avocats qui ''s'arrangent entre eux'' si si ...  ce qui revient à accepter qu'être battue, pénétrée de force, sodomisée, forcée à une fellation... VALENT UN FEU ROUGE GRILLÉ OU UN PORTABLE VOLÉ.
Dans une affaire, les indemnités réclamées par le 'volailler' soutenu par 3 avocats dont un venait de Paris étaient de 300 000 €... Si on compare lors des procès civils avec les sommes demandées à titre de DI, on voit quel est le prix qui est attaché à notre peau.
* il n'y avait heureusement plus de poulets lors du sinistre.

mercredi 24 janvier 2018

ANTISÉMITISME et FB, feu rouge clignotant

ANTISÉMITISME, LE BLUE STAR RÉVÉLATEUR. Vous avez remarqué ? Soit une 'bonne' blague, bien grasse, bien masvu, je laisse, par ex antisémite, raciste en général... ms qui n'a l'air que... d'une blague, fût-elle ratée par manque de talent .. ça arrive, on ne peut pas être 'bon' tt le temps... (par exemple ''la différence entre les pantoufle et les juifs ? c'est qu'il y en a plus en 38 qu'en 45'') qui suscite des commentaires nombreux.. (sans doute le but) .. à laquelle vous réagissez sans départir. Net. Le résultat, en général à la 3 ième réplique, est carrément celui du ''blue star''  révélant CE QU'IL Y A VRAIMENT DERRIÈRE (comme le sang lessivé +++ sur les scènes de crime) => Le ton change et hop, les insultes. CQFD : sous la galejade soi disant 'maladroite', la mort : on commence par rire ou le tenter, puis on tue symboliquement ... puis réellement. Voici un extrait du fil initié par  Arnaud... sur ce coup archétypique:

''ANTISÉMITISME'' SEXISME ET HYPOCRISIE. Le fil.
HL : Pas d'accord (avec la 'blague')
 1 ça ne fait pas rire et ptt je suis plutôt bon public
2 c'est moche pour les juifs dont certains st enfants de rescapés ou rescapés... primum non nocere..
Patrick : Je suis fils de rescapée et mon grand père est mort à Auschwitz, mais je conchie les sionistes et leurs utilisations victimaire de la Shoah pour les exonérer de leurs saloperies en Palestine.
HL Ms ça ne change rien à ce que je disais  !
PR Ce qui change, c'est que ceux qui se sentent choqué par ce type d'humour sont soit des sionistes antisémites soit des gens qui n'entendent rien sur ce que sont les juifs et les sionistes. Si vous n'appréciez pas ce genre d'humour, c'est votre affaire, mais ne parlez pas aux noms des enfants de rescapés de la Shoah.
HL Je ne suis ni sioniste (!)  ms je suis ou fus familialement liée à des juifs séfarades et sur ce coup je crois m'' y 'entendre', comme vous dires. Juste je n'aime pas qu'on blesse des gens et contrairement à ce que vous pensez, c'est le cas. J'ai connu un vieux monsieur (juif) qui a passé les dernières années de sa vie tous les dimanches par ts temps à arpenter les quais pour débusquer tous les 'Céline'  (Bagatelle, l'école des cadavres, les 'lettres' etc...) qu'il pouvait trouver. Ce fut son beruf jusqu'à la fin. Je suis ptt marquée par ce que j'ai subi d'eux comme 'goy', le racisme dont ils ont fait montre à mon encontre a contribué à obscurcir 20 ans de ma vie ou plus... bref...  mais ça n'empêche pas. Ça ne change rien. Je parle au nom de qui je veux et notamment celui de .. Gustave Nouvel. Cf ''les lettres à Lydie''.
PR Blesser les gens ? Les politiciens montrent largement la voie en toute impunité avec leurs délires burkini en passant par les blancos de Valls ou les gens qui ne sont Macron.''
(Parce que Macron est un s. nous aurions le droit de brocarder cruellement les juifs ?) ''Nous tolérons l'apartheid en Palestine, les massacres en Syrie en Libye au Congo, ..., , nous baignons dans la vulgarité des téléréalités et autres Hanouna en tout genres, mais nous nous offusquons pour un trait d'humour sur le fait qu'il y avait plus de juifs en 39 qu'en 45, pour laver notre conscience. Une société schizophrène mais aseptisée !
(Ndlr, toujours le ppe 'yapire, puis y'a pire que pire etc... )
On observe donc ici qu'à la 3 ième réplique, le ton change, on passe du brave gars sans complication qui rit d'une bonne blague aux insultes,c'est la règle en général, ils ne tiennent la didascalie soft que 3 fois..)
Domi B. : Hélène Larrivé bref une oie qui n'y connaît rien et qui parle au nom des autres et surtout au nom du balai qu'elle a dans le cul !
CQFD

ANALYSE. ANTISÉMITISME, VERSION SEXISME, TOUT SE TIENT
Soit un débat lancé mine de rien par un certain AC qui envoie comme amorce une blague antisémite d'une humoriste dont la profession de foi est 'elle ose tout', plutôt branchée cul m'a-t-il semblé en regardant vite fait.
Je m'insurge, très soft, voir le fil précédent, réponses, je persiste, insultes. Je copie tout.
3 h après...stupeur ! copie de mon message :
''Je constate à l'instant que les insultes que j'ai reçues sur ce fil à la troisième réplique* ont disparu (tant mieux mais mes com -assez longs- avec) **. Étrange que mes dires ait donné lieu à un tel dérapage SEXISTE OBSCÈNE alors que, je m'en apercois à l'intant, des HOMMES qui disent à peu près pareil (ouf) ne reçoivent que des réponses normales, 'pensées', sympa!
Hypothèse :
1 ce fil est constitué stt de potes-hommes ... ;
2 qui préfèrent l'entre soi typique mascu, ce n'est qu'une hypothèse ;
3 le modérateur n'a pas que ça à faire (ok) ;
4 un infiltré en a profité pour me dézinguer moi, comme femme, et NON LES AUTRES, c'est toujours ça de pris...
5 L'initiateur a pris comme prétexte (ou suscité) ces clashes pour tout virer de mes coms.  
6 Donc lui (ou un des commentateurs opportuniste ou baron) a joué double jeu, lançant sciemment une polémique en se servant de l'humoriste... pour pouvoir ensuite susciter des propos antisémites ... dont il va se distancier hautement, le ppe, moins vulgos, de la presse torchon qui peaufine ms y va à bloc, ses cibles, plus popu, sont pus faciles (''c'est scandaleux de dire que la duchesse chose ressemble à un porc''). À  voir. Je ne sais pas.

* LE FAIT QUE MES COM AIENT DONNÉ LIEU À CE DÉCHAÎNEMENT D'UN CERTAIN ''DOMI'' JE CROIS me semble tristement révélateur. 
** Ms il sont en copié collé sur ma page et je vais les tweeter.
https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=10212818169821385&id=1002739616h

mercredi 13 décembre 2017

Enterrement du nouveau bouc (car nouvelle brebis ça ne va pas ici)

Libé, Jean Luc Vaillant...  Un article intéressant sans plus, mais dont la 'force' vient d'un commentaire terriblement révélateur qui suit.
''L’enterrement de Johnny Hallyday à la Madeleine, samedi, raconte les retrouvailles impromptues de l’Etat français et de l’Eglise catholique. Cela témoigne également de l’entredévoration salvatrice du show-biz le plus fatigué et du christianisme le plus chatoyant, l’un comme l’autre ayant besoin de cette transfusion d’émotions pour ragaillardir leur squelette décharné par la numérisation des affects. On va passer vite sur la canonisation du mauvais larron. C’est un grand classique apostolique que de sauver du gouffre ardent le pécheur éclaboussé par les excès et ayant roulé carrosse dans le stupre et la fornication. Sinon, il n’est pas neutre que la cérémonie ait eu lieu dans un édifice consacré à Marie-Madeleine, prostituée perdue, amoureuse déchue du Christ au tombeau. Cette église est aussi celle des comédiens et des bateleurs, longtemps promis à la fosse commune et qui désormais font entendre leur musique profane jusqu’au cœur du classique cérémonieux, revitalisation croisée oblige.

Johnny est tout le contraire d’un saint. Et c’est pourquoi la mécanique de récupération est si huilée de contradictions résolues. L’idôlatré a eu beau dire qu’il était né catholique et qu’il mourrait idem, il était surtout buveur et noceur, sniffeur et coureur, nombre de fois marié et divorcé. Mais ce que l’Eglise a aimé, ce sont les gages donnés par la canaille sur le retour à la vieille maison devenue tolérante à force de voir dépeuplés ses confessionnaux. La lourde croix arborée par le chanteur sur certaines scènes s’est vue dupliquée sur les visuels flanquant la basilique. Elle était surtout portée au cou par sa veuve blonde, témoignage de moralité posthume donné par celle qui marchait derrière le cercueil entourée de ses fillettes adoptives. Rome préférant cette réponse «naturelle» à l’infertilité et mettant à l’index les démarches autosuffisantes et scientistes que sont la PMA et la GPA. (Ndlr, là, ''Rome'' a raison qd m!)

Le plus intéressant dans cette cérémonie est qu’elle témoigne de la difficulté de la République à imaginer des codes et des rituels en matière funéraire. La mort reste la chasse gardée de la religion, même si on applaudit désormais la sortie du cercueil et si chacun joue sa partition éplorée au-delà des cantiques référencés. Face au jansénisme protestant, au silence judaïque et à la prudence d’un islam controversé, le catholicisme sait faire valoir ses atouts historiques pour emporter la mise au sein de la société du spectacle. Il peut compter sur son patrimoine immobilier chamarré, sur ses tenues d’une excentricité gender comme sur ses objets du culte dorés sur tranche.
Cou enrubanné d’une fraise en cachemire noir, Macron a fait le métier rassembleur sans agenouiller le pouvoir temporel devant le spirituel, quoi qu’il lui en ait coûté. En ce 9 décembre, journée de la laïcité, il a pris la parole aux marches de l’église et non dans le chœur consacré. Et, il s’est souvenu au tout dernier moment qu’il n’avait pas à manier le goupillon et à balancer son eau bénite à tout-va. Le Premier ministre et le président du Sénat ont fait de même, se contentant d’une stricte inclination face à la dépouille. Et les rares people de gauche qui passaient par là, François Hollande le premier, se sont dispensés de ce geste de vassalisation, se souvenant que l’Etat s’était séparé de l’Eglise voici plus d’un siècle. Mais ils ont bien été les seuls à ne pas y sacrifier et à ne pas sanctifier l’évadé fiscal et suppôt de la droite la plus classique, qui n’aura été hippie que le temps d’un «summer of love», totalement oublié.
Salué par les officiants en grande tenue et les enfants de chœur, le trépassé est remonté dans son corbillard, qui n’était pas vraiment celui des pauvres tenus en lisière du carré VIP de la Madeleine. Puis, entouré de sa noria de Mercedes noires quasi maffieuses, l’ex-idole devenue ange de miséricorde est partie vers son dernier exil tropical.''

_________________
Le commentaire (majuscules de moi)
''Je me marre... visiblement Luc le Vaillant, (....) n'a pas apprécié que les FRANÇAIS rendent un dernier hommage à Johnny, il n'a pas apprécié non plus qu'une FRANCE BLANCHE transcendant les classes sociales, qu'il est de bon ton de qualifier de rance, se réunisse à un million sans casser une vitrine, sans brûler une voiture, sans molester un policier. Du coup, ça s'est vu que quand LA NOUVELLE FRANGE fait partie des AGAPES, ça se passe beaucoup moins bien. Alors, il est JALOUX, très jaloux, aigri. Il traite Johnny de fêtard et de fornicateur, il n'a pas dû savoir séduire autant de jolies femmes que lui, il n'a pas non plus son talent, ni son aura. Laetitia a sans doute le tort de ne pas être voilée, ni ACCESSIBLE à un PETIT PLUMITIF, alors il enrage. La Madeleine non plus, comme Eglise, ça ne lui va pas. Gageons tout de même qu'il n'habite pas avec la richesse de Trappes ou de Bobigny. Bref, un million de gens DIGNES ET BIEN ÉLEVÉS, ça l'emmerde, trop de contraste sans doute avec les GENS QU'IL FRÉQUENTE  (ndlr, la racaille ?) alors il écrit ça, ci-dessous et Libé publie. Le gauchisme n'est plus une maladie, ça devient une tare...''

-------------

Le mot de la fin, magistral et concis, de Gérard Amate : 
''Johnny connaîtra le paradis, en tout cas fiscal, puisqu'il sera enterré à St-Barth, où l'on n'est pas soumis à la TVA ni aux droits de succession. Fidèle jusqu'au-delà du tombeau, au rock 'n roll et à l'évasion fiscale, il méritait bien cet hommage que lui a rendu, au nom de la beaufitude française, le président de notre République bananière, Emmanuel Macron.''

dimanche 19 novembre 2017

Qu'est ce qu'un militant ? svt, un escroc

Qu'est -ce qu'un militant? C'est souvent quelqu'un qui est parti d'une prise de conscience de la misère et de l'injustice, a tenté de se battre contre, seul d'abord ou en petit groupe.... jusque là tout va bien... puis a rejoint ou a été recruté par un groupe de 'pro' qui lui ont offert aide ... mais aussi instruction, technique, ligne idéologique, stratégie, et m coaching.. si bien que petit à petit il en est venu à ne plus se battre CONTRE la misère et l'injustice MAIS POUR le parti, le groupe, le chef parfois, ça revient au même non ? Non, pas tjrs....  jusque là ça glisse mais bon, la fin justifie etc... Puis petit à petit il s'est vu formater pour canaliser sa révolte contre CERTAINES misères et injustices et en  occulter voire justifier d'autres peu profitables (selon le.s chefs).. et là ça ne va plus*... Et on peut aussi aller plus loin : il peut être conduit à AGGRAVER OU SUSCITER des misères et injustices -mobilisatrices- afin d'achalander la boutique. Pour ca, il lui faut des œillères. Ms ce n'est pas cher la paire. C'est ainsi que des militants ouvriers de province découvrent la misère des vieux à Paris ... ce que tout le monde SAUF EUX connaît. Paradoxe.
* C'est ainsi qu'un mvt qui se dit égalitaire féministe ne dit pas mot sur un sinistre personnage prémusézinnocent accusé de viols etc... pas ds la ligne.
(Ceci vaut stt pour les partis de gauche et ou engagés humanistes écolos, les autres ne se donnent m plus la peine de cacher qu'ils st là pour le profit et basta..)
 Donc un parti politique de gauche qui prétend vouloir améliorer le sort de certains en réalité se sert d'eux pour se promouvoir, le profit ou du moins celui de ses chefs.